Que dit la variabilité de la fréquence cardiaque sur votre santé ?

Une pression artérielle élevée se traduit par un certain nombre de conséquences néfastes. En comprenant mieux les subtilités de cet état pathologique, nous pouvons contribuer à atténuer certains de ces effets indésirables. La variabilité de la fréquence cardiaque est l'un des aspects qui méritent d'être explorés à cet égard.

Interaction dans le système nerveux humain

Les fonctions motrices de notre corps peuvent être exécutées comme une réponse volontaire ou involontaire. Lorsque la réponse au stimulus est effectuée consciemment, elle est supervisée par un système nerveux dit somatique. Le système nerveux autonome, quant à lui, est responsable des processus liés aux réponses incontrôlables, comme l'adaptation cardiovasculaire à l'exercice, la régulation de la température corporelle ou la respiration.

Le système nerveux autonome se subdivise en deux composantes aux rôles contradictoires. Le système nerveux sympathique est activé en cas de menace ou de stress. Les intervalles de temps entre les battements cardiaques successifs deviennent alors plus courts, davantage de sang est pompé par unité de temps et la pression artérielle s'élève. Une fois la situation stressante passée, le système nerveux parasympathique est activé pour rétablir l'équilibre altéré et induire l'état de relaxation.

Variabilité de la fréquence cardiaque (VRC)

Les systèmes nerveux sympathique et parasympathique fonctionnent de manière soigneusement harmonisée. L'état de "combat ou fuite", qui consomme de l'énergie et qui est régi par le système nerveux sympathique, devrait être naturellement suivi d'un passage à la réponse parasympathique "repos et digestion". Une déviation prolongée de l'équilibre, cependant, peut constituer une menace pour la santé humaine.

Pour surveiller l'équilibre entre les deux états extrêmes de l'activité nerveuse autonome, une notion de variabilité de la fréquence cardiaque a été développée. La VRC est une mesure des changements dans la durée des intervalles de temps entre les battements cardiaques successifs.

La variation des intervalles entre les battements donne des informations sur la façon dont le système nerveux autonome module l'activité du muscle cardiaque. Il s'agit d'un indicateur non invasif valable de l'état de santé général du patient.

Le manque d'équilibre entre les systèmes nerveux sympathique et parasympathique, souvent causé par le stress ou l'anxiété, se traduit généralement par un faible VRC. Le lien entre la baisse du VRC et certains types de pathologies cardiovasculaires ou autonomes est si fort que le VRC peut servir d'outil de diagnostic pour évaluer le pronostic des patients atteints de nombreuses affections cardiovasculaires chroniques.

Le VRC dans l'hypertension

Une diminution du VRC est couramment signalée chez les patients souffrant d'une pression artérielle élevée. Ce que beaucoup de gens ne réalisent pas, cependant, c'est qu'il est possible d'influencer quelque peu le niveau de VRC en recourant à certaines pratiques conscientes, notamment la méditation [1], l'entraînement contemplatif [2] ou les exercices de respiration [3]. En conséquence, on devrait observer une augmentation du niveau de forme physique, de l'adaptation au stress et de la stabilité émotionnelle éventuellement perturbée par l'hypertension.

Cette relation est souvent utilisée par les concepteurs d'objets intelligents à porter. Les montres électroniques demandent parfois à leurs utilisateurs de ralentir et de respirer calmement pendant une minute. Bien que cette méthode ne permette pas de guérir l'hypertension en soi, elle peut largement améliorer la qualité de la vie quotidienne des patients souffrant d'une pression artérielle élevée [4].

Les exercices de respiration lente répétés périodiquement au cours de la journée agissent comme des déclencheurs activant le système nerveux parasympathique d'une manière similaire à celle dont il fonctionne par lui-même. Répété quotidiennement, un tel entraînement visant à équilibrer le VRC déformé peut aider à diminuer la pression artérielle et à mieux vivre avec l'hypertension.

Recommandé pour l'écoute :

{recommended}

Références :

{references}

Go back