Les séquelles de l'hypertension artérielle

Aux États-Unis, 16 % des adultes hypertendus ne sont pas conscients de leur état et ne suivent donc aucune forme de traitement médical [1]. Ce chiffre est de 22 % dans les pays à revenu faible ou intermédiaire, où 80 % de la mortalité totale est directement associée aux maladies cardiovasculaires [2]. Ce chiffre est nettement plus élevé dans les pays les plus pauvres.

Pendant ce temps, l'hypertension artérielle non traitée fait des ravages sur les organes internes et les vaisseaux sanguins pendant des années avant que des mesures ne soient prises. Cela conduit souvent au développement d'affections potentiellement mortelles, dont certaines sont énumérées ci-dessous.

Système circulatoire

Les vaisseaux sanguins sont soumis à des contraintes supplémentaires lorsque le sang est transporté à une pression accrue. Leur paroi interne est progressivement endommagée, ce qui constitue un mécanisme sous-jacent pour le développement d'un large éventail d'affections secondaires. En particulier, l'hypertension favorise l'athérosclérose, un processus au cours duquel les artères perdent leur élasticité et se rétrécissent jusqu'à ne plus pouvoir assurer un débit sanguin suffisant et l'apport de nutriments et d'oxygène.

Les artères obstruées ont tendance à se gonfler et finissent par former des anévrismes, structures en forme de bulles susceptibles d'éclater. Un anévrisme est particulièrement dangereux lorsqu'il se forme dans les artères qui nourrissent le cerveau. Le risque de décès chez les patients souffrant d'une rupture d'anévrisme cérébral est de 50 % et 15 % de ces patients meurent avant d'arriver à l'hôpital.

Le cerveau

La privation d'oxygène est une autre façon dont le cerveau peut souffrir de vaisseaux sanguins altérés, étroits et rigides. Quelques minutes après l'interruption de l'apport en oxygène, les cellules du cerveau commencent à mourir. L'interruption de l'apport sanguin au cerveau peut entraîner un accident vasculaire cérébral dit ischémique. Un autre type d'AVC est une hémorragie interne dans le cerveau, appelée AVC hémorragique. Il est généralement causé par la rupture d'un anévrisme, dont la formation est favorisée par une pression artérielle élevée.

Le cœur

Une pression artérielle élevée est un facteur de risque majeur pour le développement d'une série de problèmes cardiaques. Il s'agit notamment de :

  • La maladie coronarienne - la maladie cardiovasculaire la plus courante, dans laquelle l'accumulation de plaques de graisse, appelée athérosclérose, rétrécit les artères coronaires et rigidifie leurs parois. En conséquence, le flux sanguin vers le muscle cardiaque est considérablement réduit.

  • Crise cardiaque - l'apport sanguin au cœur est considérablement réduit en raison de l'obstruction des artères coronaires, ce qui entraîne un manque d'oxygène et la mort des cellules du muscle cardiaque.

  • Insuffisance cardiaque - un effort à long terme dû à l'hypertension artérielle affaiblit le cœur au point qu'il est incapable de pomper suffisamment de sang et d'oxygène vers les autres organes vitaux du corps.

Altération de l'activité sexuelle

Les hommes souffrant d'hypertension artérielle non traitée sont plus susceptibles de souffrir de dysfonctionnement érectile [3]. La vitesse de circulation du sang dans le pénis est plus faible chez les patients souffrant d'une pression artérielle élevée en raison de dommages structurels aux parois des artères, ce qui entraîne des modifications de la performance sexuelle. Les petits vaisseaux sanguins du pénis sont particulièrement exposés à la perte de leur capacité de dilatation [4].

De même, les fonctions sexuelles des femmes sont menacées en cas de tension artérielle élevée. Des études montrent que les femmes hypertendues sont 1,7 fois plus susceptibles de souffrir de dysfonctionnement sexuel [5]. La diminution du flux sanguin vers le vagin et le clitoris entraîne une moins bonne réponse de relaxation pendant la stimulation sexuelle, une sécheresse vaginale, des douleurs et des troubles de l'orgasme.

Autres symptômes

Une pression artérielle élevée exerce des effets néfastes sur pratiquement toutes les parties du corps, car tous les organes dépendent d'un apport sanguin opportun et ininterrompu. Cela est tout aussi vrai pour le cœur que pour les reins ou les yeux. La surveillance de votre tension artérielle est une routine extrêmement bénéfique, surtout lorsque vous ressentez des symptômes non spécifiques déconcertants tels que des maux de tête, des saignements de nez, des tremblements, de la fatigue, des nausées, des douleurs thoraciques ou un essoufflement.

Recommandé pour la lecture/le visionnage :

{recommended}

Références :

{references}

Go back